Sortie de l'école à Pastré – Septembre 2013

Pour la rentrée, on sort !

 

Afin d’atténuer la rupture entre le mouvement, la mobilité, la liberté d’action de la période de vacances et les contraintes d’espace et de groupe de la période scolaire, toute l’école Freinet s’est rendue dans le parc Pastré pour une journée de classe … hors de la classe.

 

Lecture de carte et randonnée

Au programme, jeux libres, pique-nique avec les parents et ateliers. C’est l’occasion pour que les nouveaux créent des liens avec les anciens, que les parents se retrouvent et que les enseignants fassent connaissance avec d’autres élèves.

Après une marche dynamique vers la campagne Pastré, les enfants ont pu, librement,  construire des cabanes, observer la nature, créer des jeux,  courir, sauter, rire et rêver.

Flotte ? Coule ? Les bateaux

Le pique-nique terminé, les élèves se sont regroupés dans leurs  ateliers pour faire une randonnée suivie sur carte, observation et dessins de paysages, construire des bateaux et les tester sur les bassins, devenir un artiste en herbe en réalisant des œuvres végétales, réaliser des mobiles et s’essayer aux lois de l’équilibre ou créer des œuvres éphémères en land art.

A l’école Freinet, la rentrée, c’est d’abord l’arrivée des enfants dans le groupe dans lequel vont se tisser des relations entre enfants et entre enfants et adultes durant toute l’année scolaire.

Les lois de l’équilibre : les mobiles

Ces relations sont importantes, car elles favorisent le lien entre l’individu et le collectif ; elles permettent la reconnaissance au sein de l’école. Il est important que chaque enfant soit acteur du collectif. Grâce à cette reconnaissance, chaque enfant, armé de liens sécurisants et bienveillants, peut entrer en autonomie et être acteur de ses apprentissages.

C’est une construction collective du vivre ensemble.

La rentrée des classes, c’est ensuite, l’entrée au monde des enfants, leur inscription dans une culture partagée et à développer ensemble. Grâce aux techniques Freinet (expression libre, conseil, projets…) les élèves vont s’inscrire comme acteurs de leur vie à l’école et de leurs apprentissages.

Land Art !